En hommage à une amitié brisée dont le souvenir me remplit d’un mélange de tristesse et de bonheur

Il y a de ces amitiés profondes qui dépassent les liens familiaux et qui loin de traverser votre vie, enrichissent l’âme et vous marquent à jamais. C’est avec le cœur lourd et chargé d’émotion que je vous confie cette histoire de ma vie qui parle d’une belle amitié qui hélas s’est éteinte rapidement. Certaines douleurs sont muettes et dans ma confidence sachez que j’ai eu du mal à écrire ce récit tellement je suis émue. Aujourd’hui bien que le temps soit passé la douleur de la fin d’une grande amitié m’anime toujours.

Ceux qui me suivent ont sans doute les prémices en ce qui concerne mes relations sociales particulièrement l’amitié. En effet, je suis de ceux qui donnent sans rien attendre en retour .Je fais également partie de cette catégorie de personnes qui s’attachent facilement mais qui accordent difficilement leur confiance. Je suis aussi de ceux qui pardonnent difficilement une trahison. Je me demande parfois si  mon inflexible volonté ou principe en la matière n’est pas l’une des raisons pour lesquelles j’ai peu d’amis. En cela je n’y peux rien parce que c’est de cette veine que je suis faite. Pour éviter les conflits, j’utiliserai un pseudo pour parler d’une belle personne qui était autrefois ma meilleure amie et qui a marqué mon existence à jamais. Adé était comme une sœur pour moi, elle était ma confidente, mon jardin secret, ma sœur de cœur, ma camarade, mon refuge. Elle occupait une place importante dans ma vie et on était inséparable. Nous ne pouvions passer une journée sans nous voir. Parfois nous nous disputions mais sans aucune incidence et cela ne durait jamais plus de quelques heures. Le désaccord qui a entrainé notre séparation a commencé quand elle a changé de religion. Pour éviter les malentendus je me garderai de citer sa religion parce que je respecte le choix de tout un chacun surtout s’il s’agit d’un appel de DIEU et je pars du principe que DIEU est partout. Bref par amour pour son copain aujourd’hui son mari, elle s’est convertie. Dès lors nos vies ont changé parce que nous ne partagions plus les mêmes visions, les mêmes projets et nous ne caressions plus les mêmes rêves. Adé avait complètement changé et j’avais le sentiment d’être insignifiante à ses yeux, de ne plus correspondre à la personne, à l’amie qu’elle aimait et avec laquelle elle partageait ses joies et peines.

Poème d'amitié profonde

Une amitié qui se sépare

Adé avait désormais des a priori sur tous les niveaux que ce soit la musique, les sorties et les tenues. A ses yeux nous étions devenues comme le jour et la nuit. Catégorique et inflexible désormais, le moindre acte était analysé et elle trouvait toujours une raison à tout. Petit à petit nous étions arrivé à un niveau où nous n’avions plus de sujets de conversation autrement nous n’avions plus rien à nous dire. De mon côté je me sentais jugée et incomprise. Fidèle a mon habitude, lorsque je suis incapable de faire face à une situation, une difficulté, c’est avec la plus grande douleur que je me suis éloigné d’elle, la soulageant d’une amitié qui au fond était devenue un fardeau pour elle. Je n’arrive pas à comprendre comment la religion qui est sensée réunir les hommes malgré leur différence, leur origine pouvait entrainer la fin d’une belle complicité, d’une amitié vieille de 8 ans ?  Même aujourd’hui je n’ai toujours pas trouvé une réponse à la question qui m’a bien des fois tenu éveillé toute la nuit. Pour me consoler je me suis souvenu de la richesse et de la satisfaction que j’ai tirée de cette belle amitié. J’y ai connu le bonheur, l’amour du prochain, le partage, la solidarité, le réconfort, le soulagement, la paix, le sentiment de ne pas être seule et j’en passe. Alors peu importe le nombre d’années, pour ma part, cette amitié dépasse celle vieille de 10 ans, 20 ans même de 100 ans parce que je ne garde que le meilleur.

Ne dit -on pas qu’une amitié brisée vaut mieux qu’une relation rompue qui a son tour vaut mieux qu’un mariage détruit ? A mon fort intérieur même si cela me chagrine je suis tout de meme soulagé parce qu’in fine elle est très heureusement mariée à l’homme pour lequel elle a changé de religion. Longue vie de mariage à toi Adé, c’est tout le mal que je te souhaite !

 Kamimani 

Publicités

4 réflexions sur “En hommage à une amitié brisée dont le souvenir me remplit d’un mélange de tristesse et de bonheur

  1. Waouh j’en ai eu la chair de poule ! Sache une chose ma belle, aucune religion je dis bien aucune religion sur cette terre ne prône la haine ni la séparation. Selon les NOBLES LIVRES de DIEU (pour ceux qui sont croyant) toutes les religions prônent LA PAIX, LA SOLIDARITÉ ET LE PARTAGE. Mais pour le cas de ta copine, je pense plutôt que son mari lui a juste interdit de te fréquenter et dis-toi que de la manière dont tu as souffert, elle l’a été également. À mon avis, elle a eu du mal à te dire sincèrement ce que son mari lui a dit (du genre je ne veux plus voir ta copine là chez moi ou encore je ne veux plus te voir avec cette fille…) supposons, si c’est vraiment ce qu’il lui a dit, imagine comment elle s’est sentie la minute qui a suivie. Sache que du regret, elle en a surement car de la manière dont tu décries cette amitié, si ce n’était pas dans les deux sens, elle n’aurait pas durée à ce point car elle t’aimait aussi. Je sens que tu l’as vraiment Aimée cette amie désolé pour votre rupture…

  2. Pingback: SI SEULEMENT… | NicolenParle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s