Le viol comme arme de guerre en Centrafrique

@KafandoNicole le blog de KAMIMANI

Après les persécutions ethniques et les massacres à l’arme blanche, les rebelles ont trouvé une autre manière de semer la terreur en Centrafrique a travers les viols. En effet, selon les Droits de l’homme, plus d’un million de femmes et de jeunes filles, sont victimes de viols collectifs, parce qu’elles sont vulnérables et sans défense ce qui portent atteinte à la dignité humaine. Ce principe fondamental des Droits de l’Homme remis en cause, souligne la nécessité de prendre des mesures urgentes pour qu’aucune femme ne soit plus persécutée dans sa propre chaire. Pour ce qui en ait des victimes, je pense qu’un soutien psychologique à tous les niveaux s’avère nécessaire afin de redonner à ces femmes, ces jeunes filles le goût de la vie et la force de construire un lendemain meilleur.

République centrafricaine : Les violences sexuelles en tant qu’arme de guerre

Des Centrafricaines réfugiées en République démocratique du Congo (RDC) en septembre 2017. CRÉDITS : JOHN WESSELS/AFP

Des Centrafricaines réfugiées en République démocratique du Congo (RDC) en septembre 2017. CRÉDITS : JOHN WESSELS/AFP

Je suis consciente que ce ne sera pas une chose facile, mais je suis convaincue que la seule façon d’oublier ce drame c’est d’en faire un sujet qui n’est pas taboo, à travers une lutte permanente dont le seul objectif serait de réconcilier les peuples et d’apaiser les cœurs.

Kamimani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s